Lors de la conception de votre salle de bains, vous devrez choisir votre robinetterie. Deux types de robinets sont proposés par les industriels : mélangeurs ou mitigeurs. Le mélangeur est le système traditionnel. Un bec, une double commande, une pour l’eau chaude et une pour l’eau froide, qu’il faut manœuvrer simultanément pour régler la température désirée. Vous avez le choix entre des manettes solidarisées au robinet ou séparées. S’il est peu onéreux à l’achat, le mélangeur est pourtant le moins économique à l’usage. Effectuées manuellement, la gestion de la température comme celle du débit restent imprécises…

Un mitigeur plus économe en eau qu’un mélangeur

Le mitigeur dispose d’un levier unique pour régler la température et le débit de l’eau. Un système pratique et économique puisqu’il évite de gaspiller l’eau. La plupart des modèles sont équipés de réducteur de pression et de limiteur de débit. La technique la plus courante est la butée intermédiaire qui crée une résistance forte à la moitié de la course du levier de commande. L’économie atteint entre 30 et 50 % par rapport à un mélangeur. A noter, certains modèles sont autorégulés. Le débit est alors constant quelle que soit la pression. On peut également opter pour des robinets dotés de systèmes tactiles qui signalent à l’utilisateur qu’il passe au débit supérieur.

Le mitigeur thermostatique garantit une température constante

Le mitigeur thermostatique assure une température et un débit constants quelles que soient les variations de pression ou de débit d’eau chaude ou d’eau froide dans la maison. Précis, ce robinet permet d’économiser jusqu’à 30 % d’eau. Par défaut, les thermostatiques sont bloqués à 38° par mesure de sécurité.

Laisser un commentaire